Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

James Reka - Ses personnages investissent Savigny-le-Temple

Publié il y a 5 mois

Le festival Wall Street Art Grand Paris Sud prend ses quartiers de printemps à Savigny-le-Temple. Cette année, la saison artistique s’ouvre avec James Reka, invité à partir du 24 juin, à peindre le mur de la médiathèque des Cités Unies à Savigny-le-Temple. L'inauguration de la fresque a lieu le jeudi 27 juin à 19h30.

JAMES REKA

SA VIE

Basé à Berlin, en Allemagne, James Reka est un jeune artiste australien contemporain issu de la scène hip-hop et skateboard.

Le travail de Reka puise ses origines dans les ruelles et les tunnels du métro de Melbourne (Australie) où il a passé plus d'une décennie à affiner son style désormais emblématique.

Au fil du temps, ses logos et symboles s’enrichissent pour devenir des formes plus structurées et animées. Il expérimente différents médiums : des peintures murales à la photographie, en passant par la toile (pour la plus grande joie de sa mère), son travail évolue. Plus récemment, Reka développe une tendance à travailler avec des objets trouvés, le plus souvent aux abords des lignes de train ou en explorant des entrepôts abandonnés.

Dans les rues, les personnages de Reka ornent les murs de villes du monde entier, du Japon à Milan, en passant par Paris, New-York, Montréal, Londres, ou encore Berlin. Ses œuvres ont récemment été acquises par la National Gallery d’Australie pour sa collection permanente, ce qui lui a valu d’être reconnu comme l’un des artistes de rue contemporains les plus respectés en Australie.

SON UNIVERS ARTISTIQUE

Avec des influences de la culture pop, des dessins animés et des illustrations, le style de Reka est connu pour sa fusion entre le « haut » et le « bas » art.

Des créatures surréalistes et abstraites émergent des profondeurs de l’esprit de Reka, s’exprimant par des lignes fortes, un mouvement dynamique et des couleurs vives. Leurs personnalités reflètent un contexte métropolitain souvent décrépit, ouvrant un dialogue entre le spectateur et son environnement.

Reka développe une réelle volonté, presque obsessionnelle, de maîtriser la technique, et produit donc des pièces de plus en plus minutieuses et détaillées. Son art se situe entre créatures humoristiques et menaçantes, faisant se rencontrer ces deux sentiments opposés, d’une manière qui lui est propre. Ces formes pseudo-humaines sont reconnaissables mais isolantes, ludiques et pourtant étranges.

C’est l’art de Reka: un paradoxe entre le design pointu et le graffiti, maintenus ensemble par la passion et la peinture en aérosol.

Plus d'info sur James Reka:

rekaone.com

www.instagram.com/rekaone

lien

Équipements liés
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus