Chargement...

©2020 grandparissud.fr
Tous droits réservés

ANDREA RAVO MATTONI

SA VIE

Andrea Mattoni, artiste italien né en 1981 à Varese (Italie), est issu d’une famille d’artistes. Immergé dans le monde de l’art, il dessine depuis son plus jeune âge.

En 1995, il commence son aventure de writer avec son alias RAVO et ses graffitis apparaissent sur les trains. Quelques années plus tard, passionné par la peinture, il suit des cours à l’Académie des Beaux-Arts de Milan (Italie) et s’intéresse à la recherche de l’huile et de l’acrylique sur toile, abandonnant partiellement l’utilisation de la bombe.

En 2003, il fonde avec deux amis l’espace « The Bag Artfactory », dans le quartier Bovisa à Milan, créant un véritable pôle d’attraction pour artistes, espace dédié aussi bien à un laboratoire qu’à un centre d’exposition. Il travaille par la suite avec différentes galeries d’art.

En 2017, Ravo reproduit une œuvre célèbre du Caravage sur la façade du centre hospitalier Gemelli de Rome. Récemment, dans le cadre des 500 ans de la mort de Léonard de Vinci, il réalise 5 grandes toiles au château d'Amboise. Il collabore également avec le musée du Louvre.

SON UNIVERS ARTISTIQUE

L’intérêt de Ravo pour l’art classique ne cesse d’évoluer. Parallèlement, il approfondi sa technique au spray, et fusionne ainsi ses deux passions. Il rapporte ce qu’il a expérimenté sur la toile pendant des années, directement sur le mur, dans l’espace public.

Ravo s’est fait pour spécialité de reproduire à la bombe des chefs d’œuvre de la peinture classique.

En avril 2016 émerge donc le projet « Récupération du classicisme dans le contemporain » qui créé un point de rencontre entre art classique et art contemporain, un dialogue entre passé et présent.

Ce projet ambitieux a pour particularité de rendre accessible à tous des chefs d’œuvre de la peinture classique. Il permet également de tisser des liens avec le patrimoine culturel d’un territoire et ses institutions muséales.

Lorsque Ravo travaille dans l’espace public, il poursuit une tradition de copiste, pratique répandue dans l’histoire de l’art. Dans son atelier, il travaille avec des bombes, sur toiles ou sur papier, recréant plutôt des détails de grandes œuvres du passé.


Ses oeuvres
24 Avenue de Chantemerle, 91100 Corbeil-Essonnes, France
En direct de Facebook
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus